[Histoire de Meeples #32] Kraken Attack

Astrid, c’est ma meilleure copine. On est voisins. Et on était ensemble en maternelle. Mais, au primaire, on a été séparé. Ça a été dur. Ça fait grandir, m’a dit Papa. Je sais pas si c’est vrai. Tout ce que je sais, c’est que ça fait pleurer.

Maintenant, avec Astrid, on se retrouve tous les mercredi après-midi. Ben oui, on est toujours voisins, pardi ! Mes parents m’obligent d’abord à faire mes devoirs, et puis ils me laissent aller toquer à sa porte. J’habite de l’autre côté de la rue. Ils sont un peu tristes de me voir prendre mon indépendance. Je crois qu’ils aimaient bien quand je leur sautais encore dans les bras pour leur faire des câlins. Mais bon, il y a un temps pour tout. J’ai 7 ans. Je suis grand maintenant. Et puis, ils savent que je suis toujours de retour pour le dîner.

Ah oui, j’ai oublié deux informations importantes. Mon nom à moi, c’est Enzo. Je suis un pirate. Voilà, c’est dit. Comme ça, vous arrêterez de regarder la tête de mort sur mon chapeau avec des yeux ronds.

Je suis un pirate. Un vrai. Une terreur des océans. Avec ma longue vue et ma carte au trésor, je suis un grand explorateur. Astrid est mon acolyte. On est capitaines. Tous les deux en même temps. Comme ça, pas de jaloux.
Notre bateau, c’est un sacré morceau. Un géant de bois et de voiles. Quatre canons de chaque côté. Une cale qui déborde de poudre et de boulets en acier. Un drapeau noir décoré d’un crâne blanc, qui inspire la terreur partout où on se déplace.

– Kraken, droit devant !

Oh la la la ! C’est Astrid. Vous avez entendu ? Le Kraken, c’est le monstre le plus dangereux de l’océan. Il en a après nous. Il nous attaque.

– Chargez les canons ! Hissez le pavillon ! Tout le monde sur le pont ! Souquez ferme et larguez les amarres !

Vous avez entendu toutes les expressions que je connais ? Si ça c’est pas le signe que je suis le plus grand flibustier… Quoi ? Oui Astrid, que NOUS sommes les plus grands flibustiers de l’océan, alors je ne sais pas ce qu’il vous faut.
Rassurez-vous, ce n’est pas la première fois qu’on rencontre le Kraken. Ça va bien se passer. Il est coriace, mais il n’est pas invincible. On lui a donné un nom. Bikolor. Pourquoi ? Ben…parce qu’il est bicolore, voyons !

Bikolor, il a des tentacules rouges, et des tentacules bleus. Elles sont redoutables. Elles sont capables de détruire un bastingage d’un revers, ou de faire un trou dans la coque. Mais on se laissera pas faire. On va se battre. On a nos canons, nos pistolets, et nos sabres pour ça.

Bikolor a une faiblesse. Il est susceptible. Il n’aime pas qu’on se moque de lui. Ça le met dans une de ces rognes, vous ne pouvez pas imaginer. Alors on en joue avec Astrid. On sait que ça le rend plus fort, mais il devient tellement fou de rage qu’il se met à portée de nos armes. Lui faire des grimaces, c’est le meilleur moyen de l’attirer et de se débarrasser de lui.

Je vous laisse. J’ai du pain sur la planche. Je parle, je parle, et les tentacules avancent. Il faut que j’aide Astrid, sinon elle va me passer un savon.

*

Mille millions de mille sabords… Reculez, moules à gaufres ! Ectoplasmes à roulettes !

Ah ah ah ! Vous avez vu comment on les tient à distance ces satanés tentacules ?

Des…? Des insultes ? Non, vous avez dû mal entendre. Et puis, même si c’était vrai, c’est la faute de Papa. Il n’a qu’à pas laisser traîner ses BD dans le salon.

Euh… S’il vous plaît… Vous pouvez rester discrets à ce sujet. C’est que… J’ai rien dit hein… Mais au cas où vous auriez… mal interprété quelque chose. Ce serait dommage que je sois privé de sortie. Regardez plutôt ma grimace. Je suis sûr que ce mollasson de Bikolor va trépigner de colère. Ah ah ah ! Qu’est-ce que je vous avais dit !? Il s’approche, il s’approche !!!

*

Tu croyais m’avoir, tentacule de malheur ! Retourne dans le fond de la mer ! Tu n’auras pas notre peau !

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est image-4.png

Astrid, tu as vu comment j’ai repoussé Bikolor avec mon sabre ? Énervé, ce bon vieux poulpe ? Bien évidemment qu’il est énervé. Mais c’est le but non ? Regarde, il approche toujours plus prêt. J’aperçois sa grosse tête en forme d’ampoule qui dépasse des vagues.

*

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est image-5.png

Ah ah, t’es trop drôle Astrid avec tes dents de lapin. Co… Comment tu fais, ce truc, avec tes yeux ? Ça doit te faire mal nan ?

*

Ça s’énerve sur la droite… Astrid, ton pistolet est chargé ? Si c’est le cas, c’est le moment de t’en servir. Parce que moi, je suis trop loin… Super ! Joli coup de sabre. On est tranquilles pour un moment. T’es une corsaire super balèze, tu le sais ça ?

Allez, à moi de te montrer ma grimace. Tu vas voir. Je me suis entraîné à loucher, hier. Même que le maître, il m’a surpris et il m’a grondé devant toute la classe. Il sait pas que je suis un pirate. C’est pour ça.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est image-6.png

*

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est image-7.png

Oh nooooonnn… Le bastingage. Astrid, qu’est-ce que tu fabriques ? On se fait attaquer de tous les côtés et toi, tu as la tête ailleurs. Rejoins-moi à la proue avant qu’il ne soit trop tard. Il y a deux tentacules qui veulent éventrer le bateau par son milieu. Je ne tolérerai pas qu’on coule.

En tout cas, Bikolor approche toujours. On va pouvoir en découdre. J’espère qu’il ne sera pas trop tard.

Arf… Ça y est. Il est à pleine puissance. Plus tôt que prévu, mais bon, il sera bientôt sur nous, alors il faut se préparer à l’abordage. Ta nouvelle grimace l’a vraiment fait enrager. Regarde comme il gesticule. On dirait qu’il nous en veut encore plus que d’habitude.

Branle-bas de combat. Estafettes à la dérive ! Gouvernail à tribord ! Arrimez la manivelle !

Qu… quoi ? Vous m’avez fait peur. Avec toute cette action, je vous avais presque oubliés. Ça ne voudrait rien dire ce que je viens de hurler !? Et alors ? Ça sonne bien, non !? Astrid, tu es d’accord ? Oui !? Alors, arrêtez de faire les rabats-joie. Je vous rappelle que c’est notre bateau. Et puis c’est bien beau de critiquer, mais je ne vous vois pas beaucoup nous aider à repousser le Kraken. Est-ce que ce ne serait pas ça le plus important ?

*

Un trou dans la coque arrière ! Il y a un trou dans la coque arrière ! Maudit soit ce poulpe et ses tentacules qui n’en finissent plus d’avancer.

Astrid, à tribord toutes. Ça grouille de partout ! On ne va pas résister longtemps ! Quoi… ? Je t’entends pas… Je t’ent…

Gloups… Pouahhhh… Beurk…

J’ai bu la tasse.

*

Génial Astrid ! Je crois que tu as blessé Bikolor. Oui, c’est ça. Il recule.

Oui… Alors, par contre, ce serait bien que tu arrêtes de lui faire des grimaces maintenant. On n’a pas besoin de l’énerver davantage. Il en à suffisamment après nous. Tu as vu l’état du pont de gauche. Je te ferais remarquer qu’il n’y a plus aucun bastingage pour nous protéger.

Non, non, ce n’est pas une plaisanterie. Ça sent de plus en plus le roussis si tu veux mon avis. On a été distraits. Je… Je suis sûr que c’est à cause d’eux. Ils n’arrêtent pas de nous regarder avec des sourires narquois depuis tout a l’heure.

*

Il l’emportera pas au paradis, ce deuxième trou dans la coque, c’est moi qui te le dis.

Oui ! C’est ça Astrid. Une balle entre les deux yeux, ça lui fera les pieds.

Bon. Analysons la situation. On tangue dangereusement vers la gauche. Et on a pas le temps d’écoper. Il va falloir choisir la stratégie offensive. Une troisième blessure, et c’en est fini de Bikolor. Normalement. Tu es prête, copine ? Un vrai pirate ne se laisse jamais abattre.

*

Et voilà, c’est fini pour lui. On l’a échappé belle. Pile à l’heure du goûter en plus.

Quoi… ? Comment ça, un chien, ce n’est pas un vrai Kraken ? Une ? Bouée ? Jamais vu non… Vous devez confondre avec notre navire de corsaire. Nan mais… Pour qui ils se prennent eux ?

Astrid, ils sont vraiment pas drôles ton oncle et ta tante. En tout cas, ils manquent d’imagination. Je savais déjà que je ne voulais pas grandir, mais je crois que ça confirme ce que je pensais. Les adultes, ils sont franchement nuls.

En tout cas, on s’est bien amusés. La semaine prochaine, tu viens à la maison ? Il y aura mon Papy. Tu sais, celui qui aime les jeux de société. On avait joué aux dinosaures avec lui, la dernière fois. Eh bien, je l’ai eu ce matin au téléphone. Il en a un nouveau à me présenter. Tu ne vas pas être déçue. C’est un jeu de pirates. Avec un Kraken. Qui attaque un bateau. Il faut le défendre avec des sabres, des pistolets, des canons. Un truc génial.

Copieur, moi ? Je ne vois pas ce que tu veux dire. Jouer au pirate, ça n’était pas ton idée ?

Ah… Je me trompe alors… On ne va pas s’attarder là-dessus de toute façon. Est-ce que ta mère a fait des gaufres ?

Publié par The Lonesome Meeple

Féru de jeux de société et d'écriture, j'ai décidé de mixer ces deux passions en vous partageant des nouvelles ou de courts récits mettant en scène des parties de jeux de société.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :